réduire
fermer

Qu’est-ce que VOCALOID ?

VOCALOID est en premier lieu un logiciel de synthèse vocale de la YAMAHA Corporation sorti en 2004. Permettant de créer des chants par MAO, il a connu le succès en 2006 notamment avec la seconde version du logiciel et la sortie d'Hatsune Miku, devenue figure de proue du logiciel. Mais le phénomène est bien plus vaste que l'on pourrait le penser ! Vocaloid est un univers artistique et culturel mondial qui s'est diffusé comme une trainée de poudre grâce à internet. Dans le monde entier, des artistes de tous bords ont collaboré, des fans ont partagé et échangé, l'imagination a débordé. VocaloidFR se propose ici de mettre en valeur le pendant francophone de cette communauté créative tout en vous tenant informés des dernières nouvelles partout dans le monde. Passez un bon moment ! Cliquez ici pour en savoir (encore) plus.

QU'EST-CE QUE VOCALOID ?

[Compte-rendu] VocaloidFR à Senyu 3

Retour sur la convention Senyu du point de vue de VocaloidFR. Posté le 13/03/2015 à 16:00 par Chiby dernière édition le 29/05/2015 à 20:53

Des membres de l’équipe de VocaloidFr ont pu se rendre à la troisième édition de la convention Senyu pour animer un stand (non loin de nos confrères de VoxWave) les 28 février et 1er mars. Les deux journées de Senyu 3 se sont bien déroulées, nous vous délivrons un compte-rendu de ces jours pleins d'émotions !

Nous avions proposé une borne Project DIVA (qui a été très populaire !), une borne Stepmania ainsi que du karaoké. Le quiz ayant suscité de l’intérêt le samedi, il fut proposé les deux journées, avec un lot par jour. Par moment, nous diffusions simplement quelques chansons tirées du vaste répertoire Vocaloid.

 

De nombreuses personnes sont passés sur le stand, que ce soit pour regarder, discuter ou effectuer le quiz. En cosplay ou en civil, c'est toujours très agréable d'échanger avec des passionnés comme avec des curieux.

Globalement, la convention a été une très bonne expérience, le staff était très accueillant, à l’écoute et réactif. Malgré quelques problèmes techniques qui ont ralenti la livraison de notre pitance quotidienne, l'ambiance était très chaleureuse avec l'équipe de Senyu.

En naviguant dans les allées, il était possible de tomber sur des stands amateurs et des boutiques de toute sorte. Ainsi, goodies et bibelots variés, sucreries, pièces d'habillement (traditionnel, steampunk ou encore médiéval), illustrations, papercrafts, mangas, figurines, ou encore bijoux, se partagaient l'espace de la salle principale avec des stands dédiés à la découverte d'un univers spécifique (Minecraft, Docteur Who, Touhou ...)

 
 

Un espace dédié à la photographie de cosplay était également disponible. Un générateur de fumée permettait même d'ajouter une touche de mystère à vos clichés.

L'association Warp Zone disposait d’un espace assez vaste où le versus gaming et le rétro gaming avaient une place de choix. Pour ceux souhaitant se dépenser autrement, un parcours d’aventure retraçant les péripéties de Link dans Zelda était pratiquable, ainsi qu’un parcours de vitesse issu de l’univers de Sonic (où il fallait attraper des anneaux suspendus sur le trajet).

Les VoxMakers situés à notre gauche ont réalisés diverses activités de chant (comme sur les Epic Pixel Battle) et de jeu, en plus de sessions de dialogue avec leur public. Depuis nos chaises, nous pouvions voir la foule faire la queue pour obtenir une dédicace de LinksTheSun ou Benzaie.

 

Et n’oublions pas le stand le plus impressionant : celui de Monster Hunter ! Beaucoup de matériel, un gong imposant à l’entrée, plusieurs activités dédiées à la chasse et à la pêche, et un énorme requin suspendu qui a fait sensation.


 

Sur une scène de taille modeste se sont succédés divers shows : concours cosplay, danse (sur de la Jpop et Kpop) , karaokés et même un défilé créateur. Il y en avait pour tous les goûts.

Et d'ailleurs, en parlant de concours cosplay, serez-vous surpris d'apprendre que le groupe ayant remporté le concours du samedi présentait un cosplay Vocaloid ? Ce groupe qui rassemblait les protagonistes du clip de Senbonzakura a eu le succès qu'il méritaitVous trouverez juste après quelques photos de cosplay Vocaloid vus à cette convention.


Vous pouvez vous rendre sur cette page Facebook pour trouver les pages des différents cosplayeurs

  

Merci à celles et ceux qui ont pris la pose devant l'objectif.

Et bien évidemment, nous n’allions pas louper la première représentation d'ALYS sur scène : nous nous sommes relayés pour pouvoir assister à la prestation du groupe StarrySky accompagnant l’égérie française à la voix de synthèse.

Vous avez pu commencer à lire un certain nombre de retours sur le concert et ce n’est pas notre équipe qui compte taire la réussite que fut ce dernier.

Du bon travail a été réalisé pour la projection du modèle d'ALYS qui n'est pas un coup d'essai : Cyberkevin, président de VocaloDõga, est venu apporter son expérience en la matière suite aux projections qu'il avait réalisées à VocaloSud. L'image était nette et dynamique malgré les limites de la projection sur toile. Il restait des soucis mineurs d’animation, mais le modèle avait de la présence sur scène, grâce à son rendu assez fin et ses chorégraphies variées.

 

La prestation des musiciens de StarrySky n’était pas en reste : ces derniers dégagaient une énergie qui ne pouvait pas laisser de marbre. Ils nous ont livrés un show survolté intégrant des reprises de classiques d'ALYS (comme celle d’Avenir, que vous pouvez retrouver sur leur dernier CD) et d'autres chansons surprises.

Ce fut époustouflant de voir ce groupe et cette chanteuse travailler de concert. La salle de près de 800 sièges fut remplie le samedi, moins le dimanche, mais les gens présents dans la fosse ont su donner du bras et faire rugir leur voix de façon similaire lors de ces deux représentations.

ALYS a également eu quelques interactions avec le public et le groupe. Sa parole n’étant pas encore parfaitement claire, elle fut soutenue par un phylactère projeté lui aussi sur la toile. Ses amusantes mises en scène permettaient quelques courtes pauses avant de se laisser aller de nouveau au rythme de la musique.

Nous avons enfin pu écouter Hajime Ni, la première chanson en japonais d’ALYS, composée par Heart Breaker. Vivement la parution de la chanson en ligne ! Avec Avenir, Neutrino, Dans mon Monde, Hajime ni, Dancing Samurai, Promesse et le générique de Pokemon, ALYS aura interprété un vaste répertoire durant son show.

Les personnes ayant quitté la salle suite au départ d’ALYS auraient peut-être mieux fait de rester à leur place car le reste du concert valait largement le détour. StarrySky reprenait au complet, avec leur chanteuse Sasha, pour une seconde partie non moins intense.

Si vous voulez en apprendre davantage sur la préparation du concert, on me sussure qu'une interview de l’équipe d’organisation du concert serait en préparation. Un peu de patience.

Ce fut un plaisir de vous croiser ce week-end. N’hésitez pas à nous proposer des choses que vous voudriez voir sur nos stands à l’avenir. Pour les personnes présentes à Senyu et qui ont effectué un tour à notre stand, nous espérons que cela vous a plu et vous remercions pour votre amabilité. Pour tout le monde, nous continuerons à nous déplacer de plus en plus près de chez vous, l'expérience est toujours positive. Nous nous reverrons prochainement à Jonetsu le 28 et 29 mars, ainsi qu'à Bakanim le 4 avril, à bientôt !

Photos prises par Solkin

Dossiers

Vocastep, quand vocaloid et dubstep se rencontrent

Un focus sur un mélange qui fait mouche.

article récent

Dossiers & interviews

tous les dossiers

Derniers commentaires

Les évènements à venir Voir le reste